RETOUR AU BLOG DE SYNTHESE "les mémoires d'EVLIN" si vous êtes venus de par-là : cliquez ICI
Ce blog est un carnet de voyage que je rédige à partir des internets café ou des connexions wifi puisque j'apporte avec moi mon macboock.. Ce qui permet de donner de mes nouvelles à ma famille et mes amis...et d'en recevoir aussi.. ça me fait à chaque fois un énorme plaisir d'avoir un petit mot dans ce blog ...

trucs pour communiquer

cf : blog découvertedumonde.com

Faire face aux enjeux de communication

temple en chineRécemment je vous ai offert un article sur mes impressions de la culture chinoise qui m’avait tantôt choquée, tantôt fascinée. Une chose qui m’a marqué de ce pays est la difficulté que le voyageur éprouve pour communiquer. En Asie du Sud-Est, il est aisé de dialoguer ou de se débrouiller avec la langue anglaise. Par contre, en Chine nous sommes confrontés à la barrière de la langue, et ce, de manière continue. Les Chinois ne parlent pas l’anglais, à de rares exceptions principalement en ville, et rien n’est adapté pour le voyageur étranger. Les menus au restaurant, les billets de bus et de trains, les enseignes sur les bâtiments, tout y est inscrit en symboles chinois. Il est extrêmement difficile de s’orienter, de demander des informations, de connaître les prix, de commander un repas et d’avoir une discussion avec les populations locales.
L’incapacité de compréhension en voyage amène parfois des moments de stress. Malgré la marée humaine autour de nous, on se sent bien seul dans un univers qui n’est pas le nôtre et dont nous sommes l’intrus. Nos innombrables babillements ne servent généralement à rien, car ils sonnent comme des sons incongrus à leurs oreilles. C’est l’équivalent de revenir à nos premières années de vie, alors qu’on ne maîtrisait point l’usage des mots. À l’exception près qu’ici nous en sommes pleinement conscients.  Personnellement, mes premières minutes en Chine furent un peu angoissantes. Je me demandais comment j’allais réussir à voyager dans ce pays, alors que me rendre à ma première auberge relevait déjà du défi. Ça l’inaugurait bien mal pour la suite! L’homme (ici la femme) ayant la capacité de s’adapter à son environnement et d’user de débrouillardise face à une situation sans issue, il m’aura fallu que quelques heures pour mettre en place certaines techniques qui m’auront été utiles jusqu’à la fin de mon voyage me permettant  ainsi de l’apprécier davantage.

Quelques trucs pour y remédier

 1. Apprenez en chinois les chiffres avec les doigts 

En Chine, contrairement aux autres pays dans le monde, les chiffres ne sont pas exprimés de la même manière avec les doigts. Lorsque nous ne sommes pas informés de cette différence, ça peut prendre un certain temps avant de comprendre que leurs drôles de mimes signifient, par exemple, le montant que vous devez payer. J’ai longtemps cru que  le croisement de deux doigts voulait dire « Non » alors qu’en réalité la personne voulait me dire que le coût était de 10 yens. Voici un petit tableau qui vous permettra dorénavant de compter en chinois avec les doigts.
Compter jusqu’à 10 avec les doigts 
compter en chinois
Source: http://madeinbeijing.over-blog.com

2.Priorisez les auberges jeunesses aux hôtels 

La barrière de la langue est une réelle difficulté en Chine. On tient souvent pour acquis que les réceptionnistes dans les hôtels se doivent de parler la langue internationale. Détrompez-vous, car en Chine ce n’est pas le cas. Par contre, nous avons constaté que dans les auberges jeunesses, le personnel est beaucoup plus à l’aise avec l’anglais. Ils deviennent donc les rares personnes ressources pour vous aider et renseigner. Vous y retrouverez même de petits papiers d’indications vers les gares et stations de bus écrits en symboles chinois.  Plus qu’à remettre ce bout de papier au chauffeur de taxi et vous voilà à destination.

3. Faites écrire vos informations nécessaires en chinois sur un papier 

Lorsque vous avez la chance de rencontrer une personne qui parle anglais, profitez-en pour lui demander d’écrire les informations dont vous avez besoin. Ceci facilitera les transactions, les réservations et vos déplacements. Nous avons  utilisé cette technique à plusieurs reprises pour nos déplacements et nous sommes toujours arrivées à destination.

 4. Utilisez votre guide de voyage pour la traduction des villes en caractères chinois avec phonétique 

J’utilise toujours un guide de voyage lorsque je pars à l’étranger. Il est souvent bien utile pour dénicher des adresses d’hôtels et de restaurants et pour planifier les déplacements, mais en Chine mon lonely planet s’est avéré indispensable. Le nom des villes et des endroits à visiter est écrit en caractères chinois, mais également en pinyin afin de faciliter la prononciation des mots. Vous n’aurez donc qu’à pointer l’endroit que vous souhaitez aller et vous amusez à en prononcer le nom.
lonely planet Chine

 5. Utilisez des pictogrammes 

Personnellement je ne l’ai pas utilisé, mais un guide de conversation en images pourrait vous servir. Que ce soit pour pointer un poulet ou des toilettes, ces petits pictogrammes universels pourraient éviter bien des incompréhensions et faciliter le dialogue. Voici un exemple de guide de conversation en images: g’palémo, publié par le Routard.

 6. Ayez un traducteur de langues sur votre téléphone intelligent

Lors de mon voyage en Chine, je n’avais pas de telle application sur mon smartphone. Par contre, certains Chinois l’ont utilisé afin de pouvoir nous aider. À tour de rôle nous nous échangions le téléphone et les mots prenaient formes. Un dialogue venait de se créer en quelques secondes autour de ce petit appareil. J’ai fait quelques recherches et je vous ai trouvé une application pour Iphone, huaying, qui ne nécessite aucune connexion internet. Il pourra s’avérer bien pratique lorsque vous serez perdus et que vous chercherez votre chemin.
smartphone chine

 7. Gardez toujours sur vous un carnet et un crayon 

Un petit conseil, gardez toujours à portée de main un calepin et un crayon. Il servira à dessiner des pictogrammes, y faire inscrire des informations en chinois ou y inscrire l’heure que vous désirez prendre votre train. Ce négligez pas ces petits accessoires,  ils vous seront utiles à tout moment.

 8. Faites une capture d’écran sur l’adresse en chinois de votre auberge lors de la réservation en ligne

Lorsque vous réservez une chambre via hostelworld ou hostelbooker, vous retrouvez habituellement l’adresse au bas de la réservation traduite en chinois. Pensez à faire une capture d’écran de la réservation avec votre téléphone. Elle vous sera bien utile lorsque vous arriverez à destination et que le chauffeur de taxi voudra savoir où vous allez.  De plus, s’il ne connait pas l’endroit, le numéro de téléphone lui permettra d’appeler directement à l’auberge pour prendre les indications.

 9. N’ayez pas peur de mimer 

En Chine, soyez prêt à mimer. C’est bien souvent la manière de communication que vous utiliserez lorsque vous aurez envie de savoir où sont les toilettes :) C’est rigolo, mais efficace!
mimer en chine

 10. Apprenez quelques mots de la langue locale 

Il y a une variété de langues et de dialectes dans le pays, ce qui rend la communication encore plus difficile d’une région à l’autre.  Apprendre quelques mots de base du Mandarinpeut tout de même vous donner un coup de pouce. Les fameux « Nǐ hǎo » (bonjour) et « xièxie » (merci) sont vus comme une marque de politesse et ils vous amèneront certainement des sourires.  Celui qui nous a été très utile pour connaître le prix d’un bien ou d’un service est « duōshao qián » et se prononce quelque chose comme « Douchowchen ». Avenant que vous êtes plus à l’aise que moi avec le mandarin et les dialectes locaux, rien de vous empêche d’en apprendre davantage. Vous les épaterez à coup sûr!
guide voyage Chine
En espérant que cet article pourra vous aider à vaincre en partie la barrière de la langue et que vous pourrez, vous aussi, entrer en communication avec les populations locales. Je vous le garanti, ça en vaut la peine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés